Histoire locale Jours de Tíjola ont été des pionniers dans le Almanzora

À partir de 1993 Tíjola eu lieu dans l'histoire Conférence, organisée par l'Association historique et culturelle, actuellement présidé par Juan Jimenez Salas qui est aussi le chef de l'archive municipale et historique.

Avec une périodicité de quatre ans, Jours se sont produits régulièrement, toujours avec le soutien de toutes les sociétés politiques qui ont été à l'avant-garde du maire de la ville, qui révèle le lien entre cette initiative culturelle unique et le soutien social reçu au fil des ans.

Association historique et culturelle

Comme il reflète dans le procès-verbal de la première session, L'Association a été créée sur 4 Novembre 1995, ramasser le bâton d'un ancien gérant qui était en charge jusqu'à l'organisation puis la deuxième Conférence, qui se tiendra à 1996, ainsi que les formalités nécessaires à la constitution de l'Association. La 25 Septembre a été enregistrée sous le numéro 1720 au sein du ministère de l'Intérieur du gouvernement de l'Andalousie. Après avoir défini les statuts, le Conseil exécutif a été formé par Juan Jimenez Salas comme Président, accompagné du vice-président Lázaro Pérez Villalba. Le trésorier a été Manuel Oliver Pozo et Voyelles, Gonzalo Pozo Oller et Rafael Sánchez Sánchez.

FONDATEURS 1995

Jours Histoire locale

I Journées ont eu lieu dans l'année 1992, mais sans un sujet d'intérêt pour le public qui a assisté aux présentations. Les conférences suivantes ont eu lieu:

  • “genre: Après les traces romaines d'une ville” par Pedro Reina Sola.
  • “L'identité de Tíjola dans leurs rites, coutumes et traditions: Nécessité de Musée ethnologique Tíjola” par Gonzalo Pozo Oller.
  • “Tíjola islamique. approche historique à travers les vestiges matériels” par Rafael Pozo Marín.
  • “Ré. Lazaro Rodriguez Lozano (Maestro Lazaro) Notes d'une vie” par Juan Jimenez Salas.
  • “racines religieuses de la ville de Tíjola” par Manuel Pozo Oller.
  • “Morisques et nouvelle population. La rupture ou la continuité? par Pilar Martínez Acosta.

La deuxième Conférence, dans 1996, Ils ont suivi le chemin du I, aborder les questions d'un grand intérêt local, exposé comme suit:

  • “Christ école Tíjola: la vie sociale et historique d'une institution tricentenaire” par Manuel Pozo Oller.
  • “Tijoleñas évocations” Julio Ruiz Guiard.
  • “Tíjola et son symbolisme à travers des pierres” par José García Pérez.
  • “Wladikavdaz et Tíjola: rencontre de deux cultures” par Asamat Kabbysov et Joaquin Socías Marqués.
  • “Repeuplement émigrations ou l'ombre de l'indétermination culturelle” par Rafael López Pozo.
  • “Idol Tíjola. <<Roque>> l'identité d'un peuple” par José María Oliver Pozo.
  • “Carnaval en fête: du profane au sacré dans le carnaval de Tíjola” par Gonzalo Pozo Oller.
  • exposition: “Fermes et les zones rurales Tíjola” compilé par Emilio Lopez Iniesta.

Pour la troisième Conférence apparaît d'abord comme un fil thématique en cours d'exécution à travers des conférences. Dans ce cas, le thème était “Deuxième République et la guerre civile”. Le programme comprenait des présentations:

  • “Tíjola pendant la guerre civile espagnole” par Rafael Quirosa-Cheyrouze Muñoz.
  • “étude transversale démographique note pour une famille. Tíjola 1935” par Juan Enrique Jimenez Salas.
  • “Trente Tijola. Une perspective historique et économique” par Andres Sanchez Picon.
  • “Le registre d'état civil en tant que source d'information démographique. La croissance naturelle de la population de Tíjola dans les années trente” par Sebastian Fernandez Navarro-Soto.
  • “l'éducation Tíjola et l'environnement dans la période 1931-1939. Les résultats d'une recherche historique-éducatif” Fernando Lopez Noguero.

Dans 2004 la quatrième Conférence a porté sur le thème de “Tíjola pendant la Restauration” Son activité était sur la franc-maçonnerie, la population, opération politique, la vie quotidienne et cinquièmes, aux conférences suivantes:

  • “population Tijoleña pendant la Restauration (1875-1931)” par Eduardo de los Reyes.
  • “Les espaces de sociabilités en Tíjola au moment de la Restauration” par Juan Martinez et Gonzalo Pozo Torreblanca Oller.
  • “jeune, cinquième et soldats Restauration Tíjola (1875-1900)” par María del Carmen López Carreño.
  • Les annexes I et II “Le moulin à farine” et “La Cerra Tíjola” par Ernesto Suarez Carrillo.

Pour la Conférence V a été prise comme argument principal “Littérature Tijola”. Ils ont été inaugurés lors d'une conférence sur “José María Álvarez de Sotomayor et Valle del Almanzora” par Gonzalo Pozo Oller, avec la participation des auteurs locaux Ana Egea Hervas, Francisco Javier Fernandez Espinosa, Ginés García Sánchez, José Bermúdez Corpas, José María Oliver Pozo, Serafín Pérez Pozo, Reche Francisco Lara, Sanchez Montes Purification, Ernesto Carrillo Suarez et Gonzalo Pozo propre Oller, qui, dans diverses interventions, des concerts et des tables rondes ont discuté de la tradition littéraire de la commune.

Dans 2012, VI Jours servi de scène pour trois conférences et une communication:

  • “Règlement et de la société au cours de la Préhistoire récente dans le Haut-Almanzora” par Gabriel Martínez Fernández.
  • “Tagil ibéro-punique. État des affaires” par Rafael Pozo Marín.
  • “Tagili et son territoire de la conquête romaine au temps altoimperial” par Maria Juana Lopez Medina.
  • communication: “patrimoine archéologique” par Carmen Maria Acosta Pozo.

L'ouverture de la Conférence VII, sous le thème “après la guerre”, Elle a été réalisée par Rafael Muñoz Quirosa-Cheyrouze, avec une conférence intitulée “Le régime de Franco en début des années 40”.

Toutes les procédures de la conférence ont été publiés par l'Hon. Hôtel de Ville et l'AIE, sauf ceux de la Conférence VII qui sont actuellement sous presse,

Pour reprendre les mots de Juan Jimenez Salas “tout fait jusqu'à présent, dans cet espace historiographique, Il a été transformé en un chemin qui mène à une porte, dont le seuil doit passer, appliquer des critères différents pour la viabilité, d'améliorer et d'approfondir le cadre conceptuel, dont la structure nous avons défini globalement, et devrait servir à clarifier la navette dans les prochains jours”.

VIII Jours d'histoire

Suivant 30 Juillet, la Conférence VIII ouvrira ses portes, intitulé “andalusíes pages de Alto Almanzora”, avec le programme suivant:

  • Mardi 30 Juillet. Conférence inaugurale. “De almunias et dans l'Alto fermes Almanzora. Le nazarí-morisca Aldeire céramique, Bayarque et Armuña” par Rafael Pozo Marín.
  • Mercredi 31 Juillet. “Ibn Tufail: Aristote, Averroes et Tíjola” par Francisco Javier Fernandez Espinosa.
  • Jeudi 1 Août. “Morisques Jeux Aben Humeya: contexte historique et paradigme de l'importance du patrimoine immatériel au service du développement local” par Manuel Sola Bernabé.
  • Vendredi 2 Août. “Morisca rébellion et Tíjola. Le siège de D. Juan de Austria” par Valeriano Sanchez Ramos.
  • Samedi 3 Août. Visite guidée Hisn Burxana (Purchena)
  • Dimanche 4 Août. musique andalouse-concert flamenco par le groupe Zalema.

Cette édition de l'Histoire conférence est organisée par l'Association historique et culturelle de Tíjola, sous le haut patronage de Son Excellence. Tíjola Conseil municipal et le Conseil d'Almería et la collaboration de l'Association culturelle Purchena Lune Guilde et le Centre UNESCO de l'Andalousie.

 

Francisco Javier Fernandez Espinosa. Membre de l'Association historico-culturel de Tíjola et partenaire de l'UNESCO Centre d'Andalousie.