Le ministre a également signé le renouvellement d'un accord pour traiter les demandes de soutien de la PAC au cours de la campagne 2014.

Le ministre de la Agriculture, Pêche et développement rural, Elena Vipers, a signé avec les représentants des grandes institutions financières Andalucía un accord destiné à faciliter les premiers jeunes agriculteurs. Comme cela a été exprimé, “par cet accord de financement préférentiel à ceux offerts sous 40 ans pour bénéficier de la première aide à l'installation agricole, gérés dans le programme de développement rural (PDR) et peut atteindre jusqu'à 70.000 euros”.

Selon Vipers, cette initiative est d'un grand intérêt pour la campagne andalouse et est une mesure de soutien visant à encourager le changement générationnel nécessaire dans le domaine. “Merci à l'accord signé aujourd'hui avec 10 institutions financières, les bénéficiaires de ces subventions peuvent avoir un prêt préférentiel à leur accès à la ferme et, donc, Installation agriculteurs professionnels”.

Le ministre a déclaré que la première aide aux jeunes agriculteurs non seulement être reçu comme une prime remboursable jusqu'à un maximum de 40.000 Euro-, mais aussi servir à actualiser les intérêts sur les prêts qui sont habituellement nécessaires pour rendre cet important investissement. Con tal fin, Ministère de l'Agriculture, Pêche et développement rural à condition d'un budget 15,1 million, qui servira à la fois pour couvrir une partie des investissements et des intérêts sur les prêts qui sont établis en vertu du présent accord. Ce montant est financé par 70% par le Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) et l'État et l'Andalousie.

En totale, il est prévu que 280 les jeunes peuvent bénéficier de ces subventions, ce qui aura un investissement total de 46 million, à fournir, en grande partie, par les institutions financières sous la forme de prêts.

Vipers a reconnu que “bien que les conditions pour accéder à ces incitations peuvent être très exigeant dans certains cas, en ce qui concerne le plan d'affaires requis et la formation professionnelle, est une façon de s'assurer que les gens qui prennent le relais dans la campagne andalouse avec un bon état de départ pour une exploitation rentable, compétitive et durable”.

Comme il l'a, plus de travail pour des projets visant à faciliter le changement de génération a la meilleure chance de succès, que de plus en plus de jeunes sont, Ces dernières années,, en raison de la crise dans d'autres secteurs, tourner les yeux sur le terrain avec l'espoir de trouver un avenir meilleur. A cet égard,, le ministre a fait référence à la nouvelle PDR de l'Andalousie, à partir de laquelle vous allez continuer à faire des efforts dans ce sens. Aussi, rappelé, “avec la nouvelle PAC sont augmentés 25% aides directes pour les jeunes agriculteurs 5 vieux ans, une nouvelle opportunité dans notre région pourrait être jusqu'à 29 millions et que nos jeunes devraient profiter”.

Prolongation de la convention pour les applications de traitement de SAA

Le ministre a également signé, avec les représentants des organisations professionnelles agricoles et la Fédération andalouse des sociétés coopératives agricoles (FAECA), entre autres associés reconnus, extension qui donne effet au cours de la campagne 2014 l'accord signé en Avril 2011 de fournir aux agriculteurs le traitement des demandes d'aide au titre de la politique agricole commune (PAC).

Pour le ministre, le traitement d'une telle aide est essentielle à notre région, le plus grand volume de paiements gérés, avec environ 1.600 millions par an. “Ces, donc de certaines aides à être gérés et payés avec une vitesse d'entre eux dépend en grande partie des liquidités au début des dépenses de campagne (semis, engrais, etc) et, donc, les revenus de nombreuses familles qui vivent de l'agriculture et de l'élevage”, il a assuré.

Comme expliqué, “la position de cet accord permettra aux agriculteurs et aux éleveurs andalouse soumettre des demandes cette année, à travers les réseaux de branche étendus personnel spécialisé, qui fournira 38 entités reconnues, après la prochaine 17 Février, la campagne commence 2014 pour la seule application de la PAC, sera la dernière dans le schéma courant est appliqué ". A cet égard,, a précisé que, même si nous sommes déjà dans le nouveau cadre 2014-2020, le retard dans les négociations de la PAC en Europe a fait que le nouveau régime devra appliquer un an plus tard que prévu, c'est à dire pour la campagne 2015.

Comme Vipers en surbrillance, “ceux qui ont droit à souscrire à proximité 280.000 applications par année, Télématique arrivant si nos dossiers, grâce aux outils fournis par le ministère, sur 3.600 postes de saisie de données”. Aussi, profité de l'occasion pour remercier le travail de ces entités, qui contribuent au développement efficace de ce processus et assurer un service qui profite à tous: producteurs, car elle facilite les procédures des bureaux voisins et le personnel qualifié; entités, car la loyauté de ses partenaires et clients et, au ministère, car un rapide et fluide des applications et procédures de communication qui ouvre la voie à des paiements plus rapides et permettent de garantie supérieurs.