Salle controverse entre les vendeurs et marché Tíjola.

Les socialistes de l'opposition font écho à des plaintes déposées par modification de l'emplacement des postes.

Le Groupe local du Parti socialiste de Tíjola tient à exprimer son désaccord avec les mesures prises par l'équipe de gouvernement du PP dans la ville de Tíjola, tout en tiens à informer les résidents et les résidents de l'attitude partiale et intéressée municipalité dans laquelle nous avons procédé à la mise en œuvre d'une nouvelle réglementation du marché qui se tient traditionnellement samedi.

Le Groupe PSOE local a été trouvé et être satisfait par le témoignage des propriétaires des messages dans deux semaines notification de l'agent et de la région conseiller municipal Conseil municipal marques sont dirigés vers des positions indiquant un nouvel emplacement, ils avaient déjà l'antiquité variable pour son consolidée par la participation régulière. L'agent dit les informe mot qu'ils doivent abandonner son site historique et prendre le nouvel endroit à être affecté, beaucoup plus lointain, sous la menace de ne pas obtenir l'autorisation de vendre sur le marché Tíjola, avertissement outre la présence de la patrouille Guardia Civil dans le cas d'encourir le mépris. Compte tenu de ce fait et en raison de la confusion créée, la plupart des fournisseurs ont décidé de ne pas exercer la vente au marché.

Influence de l'emplacement du marché est consolidée depuis des décennies, jouir de la faveur et l'acceptation des voisins et des visiteurs des villages environnants, faisant adoption inexplicable de ces mesures.

Le groupe socialiste a appris que le maire Tíjola, le populaire Mario Padilla a été demandé par un patient sur la question, à quoi il répondit textuellement: "Ma tête me fait mal. En savoir quoi que ce soit. Pas de prendre soin de tout le monde ". Avec la situation tellement frustrant, demander à l'équipe de gouvernement d'expliquer les critères à suivre pour l'organisation et la gestion du marché et de dire qui était qui a autorisé les changements. Nous dénonçons le traitement reçu par les commerçants, et sans les changer sans avoir été approuvé en comité et adopté par ville, démonstration sans équivoque de la façon de gouverner le PP, en l'absence de l'intérêt général et de convenir des mesures qui touchent les habitants de Tíjola, réalisant ainsi verrouiller le développement normal de l'activité économique de la municipalité, bien nécessaire en ces temps de crise et de difficulté d'entreprise.

Auteur: Rédaction