Irrigants dans le Almanzora ont rencontré mardi à Madrid avec les chefs du comité de suivi du transfert Negratín-Almanzora, qui comprennent le Directeur général adjoint de la Direction générale du Ministère de l'eau pour la transition écologique, Président de la Confédération hydrographique du Guadalquivir (CHG) et de la technologie et directeur responsable de FERAGUA et d'autres membres du comité de suivi.

Après la réunion, Président de la Communauté de irrigants et Aguas del Almanzora, Javier Serrano, a noté dans un communiqué que “avec de meilleures nouvelles que prévu, comme ils nous ont assuré que nous pouvons mettre en place avec l'irrigation jusqu'à la fin de Septembre et ne fermerons pas le transfert de la Negratín, comme ils l'avaient prévu à un moment donné, pour Août”.

Serrano a assuré que “nous étions confrontés à une situation très compliquée. Nous avons dû faire un certain nombre d'ajustements aux contrats de cession que nous avions et au moins nous pouvons irriguer jusqu'à cette date”.

Par irrigants del Almanzora en présence du président du Conseil central des usagers de l'eau Almanzora Valley, Fernando Rubio, et Fernando Haro.

Président de la Communauté de irrigants et Aguas del Almanzora a expliqué que “Il est vrai que la chose peinte très mauvaise, mais nous avons eu et la compréhension de la réceptivité à la fois le président de l'Autorité du bassin du Guadalquivir en tant que directeur général de l'infrastructure Hidricas de l'Andalousie, Sergio Arjona, qui ils ont soutenu nos propositions, donc nous serons avec irrigation, avec une certaine normalité et s'il n'y a pas des revers, jusqu'à la fin de Septembre”.

de Septembre, “S'il ne pleut pas, nous prendrons le pire, il y a une question que nous avions en attendant aussi que l'utilisation de l'usine de dessalement excédentaire Carboneras où nous avons donné un engagement qui sera dans les prochains jours autorisés, Donc, à partir de Septembre peut être quelques restes qui sont projetés pour l'irrigation”, Serrano a détaillé, que, également, Il a ajouté que “s'il pleut avant la fin de Septembre la situation reviendra à la normale”.

SUIVI DES ADMINISTRATIONS

Javier Serrano a également détaillé qu'après cette réunion a tenu une réunion avec le président de Acuamed pour aborder les questions liées aux usines de dessalement Carboneras et Villaricos.

“Nous allons garder une trace des responsabilités à l'usine de dessalement de Villaricos –depuis l'inondation non utilisée de 2012– et indiquer qui sont en retard de leur part, parce que vous devez savoir que l'administration génère l'arrêt à sa disposition et le fonctionnement”, Il a été dit, ajoutant que “Ils nous disent que les dossiers sont sur le point de fin, mais l'horizon est rien à proximité”.

Source: EuropaPress