Le Conseil va investir 122 millions et de créer 4.000 emplois dans les ports de la région à 2020.

Le projet de plan directeur pour les ports de l'Andalousie 2014-2020 comprend un investissement public 122 millions d'euros en 24 gestion directe des ports régionaux qui se traduira par la création de 4.000 activités nouveaux emplois connexes tels que la navigation de plaisance, pêche, tourisme, industrie auxiliaire, activités commerciales et de loisirs.

Ces données sont extraites à partir du document, présenté par le ministère des Travaux publics et des institutions de logement et les groupes de la société civile dans la province de Séville liés aux activités portuaires.

El Plan, a subit un processus de participation des citoyens, est le premier outil de mise en œuvre du système de gestion des ports de l'Andalousie et des ports conçus comme des moteurs de développement économique et social.

Le seul port régional à Séville est à Gelves, qui sont gérés par un concessionnaire dans ce cas, le conseil municipal est. La mesure principale visée dans le plan de ce port est la mise en œuvre d'une esplanade pour le stockage d'hiver de bateaux.

Cette proposition est inclus dans la section correspondant à quais et zones techniques, Les zones portuaires de grande valeur pour servir de support aux activités de conservation industriels, entretien, la réparation et la construction navale même.

La mesure principale visée dans le document pour soutenir son développement est la réglementation des domaines techniques à définir trois types de zones sur le même: zone de levage et bateaux lancés, avec des restrictions et manœuvres effectuées par un professionnel de sécurité maximale, aire d'hivernage, où l'individu est autorisé à entrer avec la contrainte de sécurité maximale, activités de la région et d'entretien, qui a le plus faible niveau de restriction.

Global, la mise en œuvre de nouveaux domaines techniques envisagées dans la rivière Piedras et Sancti Petri, le remodelage des zones existantes à Ayamonte, Adra, Garrucha et de la baie de Cadix et le développement des aires marines sèches ou hivernant dans les ports Gelves, Ayamonte, Mazagon, Sancti Petri, Barbate, Carboneras et Garrucha.

Actuellement, les activités sont basées sur l' 24 ports de gestion directe de l'andalou fournissent de l'emploi à 39.881 ouvriers, ventilées 8.862 emplois directs et 31.019 Indirect. Avec la mise en oeuvre de l' 110 mesures prévues dans le plan du Conseil prévoit une augmentation 10% Ce chiffre, créant de ce fait un 4.000 emplois.