ConsejeraOrtizMujerRural

Le ministre de l'Agriculture, Pêche et développement rural, Carmen Ortiz, il a réitéré «l'engagement de la Commission de veiller à l'égalité des sexes dans les zones rurales», et a annoncé que la participation active des femmes sera encouragée dans les nouvelles stratégies de mise en œuvre du Programme de développement rural 2014-2020 récemment approuvé. Lors d'une réunion avec les femmes entrepreneurs représentants des Groupes de Développement Rural huit dans la province de Grenade pour la Journée mondiale des femmes rurales, le ministre a souligné que le 30% de l'LiderA du budget-programme (2007-2013) Elle a été attribuée à des stratégies sexospécifiques.

Le ministre a expliqué qu'au départ, le Conseil est parvenu à un compromis avec le 52 Groupes de développement rural (RDA) Andalousie pour le 20% des mesures décrites dans le programme LiderA pour la revitalisation des zones rurales il était envisagé actions avec une perspective de genre pour faciliter l'accès à l'emploi pour la population féminine, mais il a finalement été atteint 30%. Depuis 2009, l'investissement public dans ce programme est élevé à 239 million, qu'ils ont généré des investissements privés 361 million. Les, sur 180 des millions ont été pour financer plus de 2.000 initiatives de genre.

Le résultat de ces investissements, dans les cinq dernières années, ils ont généré plus de 6.000 emplois féminins dans les zones rurales, autour 40% du total, fait que le ministre a souligné que "très positive dans quelques années de difficultés économiques dans beaucoup, il n'a pas été facile de maintenir l'emploi". "Le milieu rural est souvent plus difficile de créer des emplois et de la richesse, il est donc important de continuer à maintenir le soutien à travers le RDP et stratégies que LiderA, et d'encourager plus de femmes qu'ils peuvent entreprendre et mener des initiatives d'affaires ont ". Le ministre est engagé à continuer de soutenir ces politiques parce que «vous avez à donner de la visibilité aux possibilités pour les femmes dans toutes les facettes dans les zones rurales, parce que leur rôle est essentiel pour générer de la richesse et de la population de stabilisation”.

Mais en plus de maintenir l'action positive, Carmen Ortiz a souligné que "nous devons avoir la participation active des femmes rurales dans le développement de nouvelles stratégies à mettre en place dans les prochains mois pour développer le nouveau PDR afin de renforcer le caractère égalitaire de la les décisions et les actions territoriales, assurer l'intégration du genre dans le processus de planification stratégique pour la prochaine période de programmation ".

Pour ce, Il a annoncé le programme de formation «La participation des femmes dans la démarche de développement rural, vérifier, agir et de décider’ associations destinées aux femmes des groupes de développement rural en Andalousie et le Réseau des femmes rurales et urbaines, avec laquelle le ministère a l'intention de leur fournir des outils pour déplacer leurs créances actuelles et futures dans une perspective de genre.

Carmen Ortiz a rappelé que les femmes en créant des emplois de qualité dans les secteurs où ils ne sont pas présents demeure un défi en Andalousie, mais il a mis en évidence le fait que ce groupe a été introduit dans d'autres secteurs qu'il ya quelque temps ont été effectuées exclusivement par le population masculine et sont même lancent entreprises innovantes, contribuer au développement des entreprises de son territoire. "Assurer l'égalité des chances entre hommes et femmes est essentielle pour le développement rural durable", il a souligné.

Lors de sa rencontre avec le groupe d'entrepreneurs Grenadines, Le ministre a remercié sa bravoure, dévouement et l'engagement de mettre en œuvre des projets qui contribuent au développement économique et social des peuples. "Il est important de continuer à influencer le progrès d'une société est plus grande si les hommes et les femmes participent activement, décider ensemble sur le présent et l'avenir de leur territoire ", il a assuré.