Les entreprises ont été contraints d'appliquer l'accord général pour la construction de la journée 1 Janvier 2.014, depuis la prolongation de la durée de l'accord éteint 7 Juillet, conclu dernier 31 Décembre.

L'association des entreprises de marbre a tenu ce matin une assemblée générale extraordinaire avec un point de la journée unique: Rapport sur les négociations de la nouvelle convention de pierre et aggloméré, le statut des entreprises après l'extinction des conditions de l'accord précédent et l'analyse actuelle de la mise en œuvre de la nouvelle convention générale pour le bâtiment.
Les entrepreneurs présents ont voté à l'unanimité de ne pas renouveler six mois, les termes de l'accord éteint, que les syndicats ont demandé à la dernière réunion du comité de négociation pour l'élaboration de la nouvelle convention et aggloméré en pierre. Puisque l'employeur est défini comme «qu'à partir du jour 8 Juillet 2013 nous avons eu assez de temps pour parvenir à un accord entre les deux parties ". L'employeur continue d'ajouter "ont passé 6 mois et n'a pas eu quoi que ce soit, revendications pour s'adapter aux nouveaux besoins du marché de convention sans qu'il impliquait la perte des droits des travailleurs, depuis le début ont été marqués par des lignes rouges par les syndicats, donc comprendre que nous ne devrions pas tarder à temps une négociation dans laquelle les syndicats ne parlent que de passé et d'avenir ".

Aussi, Président Antonio Martinez a déclaré qu '«ils ont été de nombreuses fois que j'ai défendues publiquement et n'ont toujours que l'idée de l'employeur ne soustraire pas les travailleurs de pouvoir d'achat, mais les entreprises peuvent devenir plus compétitifs en augmentant la rentabilité des machines. Les entreprises que nous sommes obligés de s'adapter aux exigences du marché, seulement de cette façon que la reprise économique du secteur et la création d'emplois dans la région sera atteint "

Depuis Juillet, continue ajoutant que "notre position a toujours été: maintenir les barèmes de rémunération en vigueur sans perte de quelque nature, mise jour annuelle indemnisation préalable, la mise en location un mois par an comme la plupart des conventions, l'occasion de servir le samedi établissement préalable d'un plus et sans dépasser la 40 heures hebdomadaires, introduire un système de temps irrégulier 15% qui permet aux entreprises de s'adapter à l'évolution des besoins du marché et satisfaire les commandes qui nécessitent en temps opportun au service des entreprises et la création d'équipes qui comprennent un jour par semaine, du lundi au samedi ou du lundi au dimanche qui respecte travailleurs pauses et après compensation.
Enfin l'ensemble convenu que le Président, Antonio Martinez visiter chacune des entreprises partenaires pour expliquer aux travailleurs la position que l'employeur a maintenu depuis le début, et les changements qui se produiront à la convention générale de construction appliquées à partir du jour 1 Janvier.