La ville accueille maintenant Purchena Foire femmes, L'artisanat et l'entrepreneuriat, qui se tient à l'occasion de la Journée internationale des femmes rurales. La réunion, qui a des participants de partout dans la province, est organisé par l'Institut andalou de la femme (MAINTENANT) et la ville de Purchena, collaboration avec la Délégation Provinciale de l'Economie, Innovation, La science et de l'emploi.

La journée a été ouverte ce matin par le délégué économie territoriale, Innovation, La science et de l'emploi, Adriana Valverde, coordonnateur provincial de l'AMI, Francisca Serrano et le maire Purchena, Juan Miguel Tortosa.

Adriana Valverde a expliqué que «cette activité fait partie de la collaboration étroite que nous entretenons avec l'IAM à promouvoir la compréhension mutuelle de nos ressources, l'esprit d'entreprise de soutenir les femmes et l'égalité des chances dans le domaine du travail et des affaires ". Valverde a déclaré que «la part du gouvernement régional de l'Andalousie se joindre aux efforts visant à favoriser l'esprit d'entreprise chez les femmes rurales, faire le travail de nombreux artisans qui se rétablissent et le maintien de l'ancien savoir-faire visible, critères de durabilité pour le gouvernement andalou sont très importants, et rendre les ressources disponibles pour leurs idées d'affaires un succès ".

Valverde a souligné les efforts de la Commission "à acabarcon déséquilibres affectant les femmes entrepreneurs et femmes d'affaires et ouvrir la voie à la promotion de l'association, l'échange d'expériences, la création de réseaux de coopération et leur intégration dans la vie active; de les soutenir dans ce 26 Centres pour le développement de l'entrepreneuriat dans la province, dont l', la Purchena, travaillé sur l'organisation du spectacle et a également un stand à partir de laquelle il offrira des services de conseil gratuits, information, formation et d'affaires hébergement ". También colaboran en la Feria los dinamizadores de los centros Guadalinfo de Purchena y Cantoria, Correspondants qui servent dans directe, Transfert de photos, des vidéos et des commentaires sur les réseaux sociaux toute la journée d'aujourd'hui.

Pour sa part, Francisca Serrano a rappelé que «les femmes vivant dans les zones rurales représentent 26,9% de la population féminine de l'Andalousie; sont des femmes, dont la capacité de travail, son désir d'exceller et de l'engagement de développer de nouvelles initiatives visant à améliorer l'environnement, actifs sont essentielles pour comprendre et aborder l'avenir des zones rurales en Andalousie ".

Serrano a expliqué que l'organisation de l'objectif principal de cette conférence est de «briser l'invisibilité qui cache les femmes rurales, montrant son rôle clé dans des secteurs tels que l'industrie alimentaire, le tourisme et la protection et la conservation de notre patrimoine naturel et de l'environnement ".

Bureau d'expériences

La journée comprenait une table d'expériences, dans lequel cinq femmes ont réalisé leurs projets d'affaires et vital. Le tableau a eu la participation du vigneron Cristina Calvache, géré un entrepôt à Alboloduy; l'hospitalité entrepreneur Tania Martinez, qui tient le bar Sabbat »en amendes; agricultora la Santiaga Sánchez, qui dirige la ferme biologique «Plum ', en Chirivel; Elena Caballero, «Les femmes dans la société», vous, du capital et ingénieur chimiste industriel Consuelo Lorente, des 'Arômes de Filabres'.

Étude sur les femmes rurales

Pendant la journée,, Coordonnateur provincial de l'IAM a souligné le travail de publication »de l'étude, Bien-être et le développement des femmes dans le domaine rural andalou, situation dans laquelle le taux vit actuellement la population rurale et la participation des femmes diagnostiquées dans ces changements. Ce travail donne des indications quant à , un 65,7% des femmes interrogés disent assez ou très satisfaits de la qualité de vie de ses habitants, Qu'est-ce que el 41,1% des répondants ont dit le chômage et l'emploi comme le principal problème des zones rurales, avec une autre préoccupation importante au sujet des difficultés d'accès aux services et infrastructures.

L'étude, en ce qui concerne le statut d'emploi des femmes vivant dans les zones rurales, il est à noter que l' 22,8% est consacré aux tâches ménagères, la 19,5 % le travail occasionnel, la 12,5 % travailleurs sont fixés et 7,2 % les entrepreneurs sont. Aussi, la 90% des répondants, indépendamment de leur profession, répond qui consacre un grand temps aux tâches ménagères et deux femmes sur cinq rurales ne s'occuper des enfants ou personnes à charge, sans l'aide de personne ou correspondabilidad.