Promotion soulève deux façons de résoudre le problème du logement alegal

Albanchez Albox Arboleas Général Zurgena
Urrácal naturellement
publicité

Le ministre des Travaux publics, Infrastructure et planification, Marifran Carazo, Il est déterminé à résoudre le problème du logement illégal que les gouvernements précédents du Conseil ont été incapables de résoudre, Comme il a déjà annoncé au Parlement. ce ministère, Il a été dit, Il a une « volonté politique ferme et claire » pour résoudre ce conflit dans un 300.000 maisons alegal qui sont « enchevêtrement administratif ». Ainsi, le ministre a proposé aux représentants des villages concernés plusieurs de Valle del Almanzora, comme Arboleas, Albanchez et Zurgena, Et l'association Urbanísticos abus Andalousie Pas (AUAN), lors d'une réunion qui a été également assisté par le ministre de l'Agriculture, élevage, La pêche et du développement durable, Carmen Crespo; et le délégué du gouvernement de la Commission à Almería, Maribel Sanchez.

Marifran Carazo a déménagé à ceux qui sont touchés travaille actuellement sur deux fronts. D'un côté, la reconnaissance de la gestion de la figure sur assimilée autorisée (Tu) « Sans entrave de façon jusqu'à présent », pour les propriétaires de logements illégaux peuvent accéder à l'enregistrement de la propriété, travaux de consolidation et d'entretien et des services de base tels que l'eau, la lumière et de l'assainissement. « Reconnaissant l'AFO est de reconnaître une situation d'illégalité, seulement ça, mais permet l'accès aux services de base et de résoudre ou de minimiser les problèmes environnementaux ", Il a précisé le conseiller, qui a promis de mettre la solution aux obstacles urbains actuels par des solutions immédiates et efficaces.

En second lieu, Il devrait résoudre le problème mondial des colonies sans plans spéciaux plans généraux indépendants dépendants. Le plan spécial permet des solutions communes pour les établissements humains (groupes de logement) et des mesures visant à améliorer la qualité environnementale des établissements coûts par les propriétaires, jamais l'administration.

En termes de procédure, Marifran Carazo a expliqué qu'il envisage de développer un décret-loi d'adaptation environnementale et territoriale des actions irrégulières d'intégrer et d'améliorer toutes les réglementations en la matière, abroger les règlements (deux lois et deux décrets). Tandis que, les règles applicables avec effet immédiat à rendre. Par exemple, il est proposé d'émettre une instruction de la Direction générale de la planification et de l'Urbanisme de AFO sur des terrains urbains et terrain à bâtir.

Aussi, le ministre a indiqué que nous devons empêcher de la date d'entrée en vigueur du décret de nouvelles actions irrégulières se produisent. Ainsi, l'inspection et des mesures punitives seront renforcées. Ces inspections devraient être faites rien l'action illégale détectée pour la sauvegarde.