Les fouilles archéologiques des anciens « peuple des tailleurs de pierre » Macael

      Commentaires fermés sur Les fouilles archéologiques des anciens « peuple des tailleurs de pierre » Macael

fouilles de l'image en “macael Viejo”.

Conseil macael Ville a promu et financé une fouille archéologique sur le site appelé « macael Viejo ». La campagne a pris fin au bout de deux mois d'excavation.

La direction a été menée par le professeur du Département de Préhistoire et d'Archéologie de l'Université de Grenade, Gabriel Martínez Fernández, et sur le terrain par les archéologues de Grenade, Santiago et Marcos. Ils ont également participé des travailleurs PFEA.

La Mairie, Raúl Martínez, Il est rapporté que « pour nous, il est important d'être mise en valeur toutes les attractions touristiques et culturelles de notre peuple et » Macael Viejo « a un grand potentiel, car il nous aidera à connaître et préserver notre passé et d'enseigner ».

L'excavation est centrée sur nécropoles, le logement et le réservoir d'eau. En attendant le rapport qui se tiendra sur les résultats obtenus, il est à noter que, Il est selon les données qui ont, Il est la première fois que la nécropole musulmane est excavée dans le Almanzora. Ils ont obtenu de bons résultats sur le type d'enterrement et de permettre les anthropologues d'étudier et d'analyser les pathologies des corps retrouvés.

Ce règlement avait toujours considéré romain, Musulmane et médiévale, mais a trouvé les restes peut être vu la présence humaine dans les temps néolithiques et argárica ce qui contribuera à réécrire l'histoire de celui-ci. Le maire a souligné que « cette première campagne, avec les données que nous avons, Il donne de bons résultats et l'un des plus important est que nous avons trouvé la présence de vestiges intéressants de temps néolithiques qu'il a fait qui se sont écoulés à ce jour, la présence humaine dans le règlement à environ 4.500 BC ".

 

excavation Aljibe a révélé ses dimensions et de la capacité en raison de la bonne conservation de celui-ci et ont fait leur apparition, à côté, reste d'un bâtiment romain.

En ce qui concerne le logement excavé a été importante l'apparition de la poterie abondante demeure pas moins que la volonté, après étude, pour commencer à comprendre les formes constructives et de la vie dans la période musulmane.

Le conseil municipal a l'intention de demander que les restes trouvés et une fois analysés et étudiés sont déposés dans le prolongement du musée Marble Macael afin qu'ils puissent être admirés par les visiteurs et les résidents de Macael. Le maire a insisté sur le fait qu ' « il est très important que les restes restent dans Macael comme conseiller pour le tourisme, Mari Carmen Navarro, travaille déjà sur l'expansion du Musée de marbre et de lui fournir les restes de « Macael Viejo » est essentiel ".

Après la fin de cette campagne, je, Le conseil municipal a organisé une visite pour que les résidents puissent voir les restes trouvés. Plus de cinquante résidents ont apprécié expliquer l'archéologue, Santiago, sur le site et voir une partie des restes trouvés. Maintenant, tous les restes ont été couverts pour la protection jusqu'à la saison prochaine. Le maire a indiqué que « le travail est déjà en cours pour l'année prochaine faire une campagne pour aller II pour étendre la zone d'excavation. Il convient de garder à l'esprit que ce règlement est le véritable « peuple des tailleurs de pierre », comme il a été utilisé lors de l'exécution des travaux d'extraction de marbre ou de se protéger contre les attaques et pour nous de connaître la forme de vie de ces lits fait partie de notre culture marbre ".