Le peintre Andrés García Ibáñez présenté en Septembre à Melilla, Almeria et Jaen.

Trois expositions simultanées en temps vous permettent de profiter de l'œuvre du peintre Andrés García Ibáñez (Olula rivière, 1971) un melillenses, Almeria et Jaen, et les visiteurs pendant Septembre à aborder certains de l'espace principal d'exposition des trois villes.

La première des expositions ouvrira lundi prochain à Melilla 1 Septembre, coïncidant avec le Fair City. Là, chambres temporaires dans les Royal Club Maritime Vingt-sept vingt-huit œuvres seront exposées huiles ainsi que la gravure et aquatinte, réalisée en tout 2012- appartenant à la série «Minotauromaquia» pourrait déjà être vu dans Huercal-Overa Almeria et dans 2013, se compose d'un ensemble d'œuvres qui présente le spectateur García Ibáñez leur réinterprétation particulier du mythe de Thésée et le Minotaure.

Vendredi 5 Échantillon septembre Andrés García Ibáñez inauguré. Portraits 2008-2014 »dans la cour des Lumières Conseil de Almería. Un espace qui abritera plus de trente portraits d'amis, l'artiste de vos amis et de collaborateurs, certains personnages très familiers du monde des arts et de la culture Almeria, Ginés Cervantes, Pepe Bernal, Carlos Perez Siquier, Carlos Paz, Juan José amorçage, Julio Alfredo José Egea Carrasco Miras. Un ensemble de travaux, qui précède, Huercal-Overa en Octobre et atteindre Roquetas de Mar, dans lequel les émissions de peintre, clairement influencé par la photographie espagnole contemporaine et la tradition de l'art du portrait, comme un maître du portrait contemporain solide.

Même en Septembre le travail de l'artiste olulense Zabaleta atteindre la salle de l'Université de Jaén. Il sera du lundi 15, l'ouverture du salon Andrés García Ibáñez. Mythes profanés ». Un échantillon, résumé almanzorí lien intime avec le sujet mythologique et son engagement à la réinterprétation moderne de peintures du passé, dans dix-neuf œuvres de grande envergure sont affichés, fait entre 1998 et 2013, appartenant à des femmes de la série. Mythes féminins », «L'erreur du signe ', Venise 2002-2003 ', Royal Portraits », «Allégorie de Venise» et «Minotauromaquia '.