Le Conseil d'administration a levé les mesures de précaution pour le financement des groupes de développement rural.

Le contrôleur général certifie l'exactitude des erreurs constatées dans les paiements de soutien, disponibles permettant 28,6 million.

La Conseil d'administration a accepté de lever la suspension temporaire de financement pour les groupes de développement rural (RDA), il a imposé en Avril 2013 erreurs détectées dans la justification de certains paiements. Loin, qui est adoptée à la suite du rapport du contrôleur général du Conseil dans la correction de ces incidents est vérifiée, permettra à ces entités ont le 28,6 millions d'euros relatifs à deux des cinq lignes de programme LiderA, financé par le Conseil et l'Union européenne.

De ce montant, la RDA en compte immédiatement 15,3 millions d'euros pour couvrir les incitations en circulation pour les développeurs. La 13,3 millions restants, des charges d'exploitation, être payés lorsqu'ils sont présentés avec des justifications.

En élaborant le programme et dans LiderA surveillance de routine des fonds publics, la Commission a conclu incidences dans les procédures de contrôle des coûts dans certains des 52 RDA travailler en Andalousie. Cela a conduit à la mise en œuvre du plan d'urgence mis en place dans la législation européenne à examiner les dossiers, mettre en œuvre des mesures correctives pour corriger les lacunes relevées et mettre en œuvre prudence temporaire sur les paiements.

Depuis le lancement du programme en LiderA 2009, GDR ont réussi 10.000 dossiers et ont lancé 5.367 projets pour les entrepreneurs ruraux, avec un investissement public 194 million. Ces subventions ont généré 474 millions l'investissement total, permettant la création et la consolidation de 17.203 emplois (la 45% femmes). Au cours des dernières 20 vieux ans, ces entités ont généré 30.000 projets.

 

 

Auteur: Rédaction