Albox renforce sa lutte contre les barrières architecturales avec un nouveau plan d'accessibilité

Sonia Cerdán, responsable de la région.

Sonia Cerdán, responsable de la région.

Le ministère de la planification et de la citoyenneté de la ville de Albox a lancé un nouveau plan d'accessibilité afin d'éliminer les barrières architecturales présentes dans la ville. Le projet des départements dirigés par Sonia Cerdán est autre que « supprimer tous les obstacles architecturaux trottoirs, bâtiments municipaux et d'autres zones urbaines ", Comme il l'a expliqué le maire dans la présentation du plan.

Avec cette action, Albox Conseil municipal vise à faciliter la circulation et la mobilité par la municipalité également à toute personne quel que soit le handicap physique et de la souffrance pour les piétons qui ont besoin de davantage de possibilités de Voyage en, par exemple, ceux qui circulent avec le bébé achats. Le plan sera mis en œuvre à partir de cette semaine et d'abord identifier scrupuleusement les endroits qui présentent des obstacles ou des entraves à la circulation à pied ou en fauteuil roulant et dont la correction est possible.

Pour cette fin, Plan d'accessibilité a un e-mail (accesibilidad@albox.es) auquel les voisins peuvent envoyer identifier les obstacles architecturaux dans la commune, de la même manière que vous pouvez envoyer ces informations par les profils officiels de la ville actuelle dans les réseaux sociaux. Pour le développement et la mise en œuvre du plan, le Consistoire a du travail et la supervision du conseiller et l'ajout d'architecte municipal au travail d'un employé de la 'Emple @ 30+', régime d'emploi cofinancé par le gouvernement régional d'Andalousie et le Fonds social européen.

« Ces derniers mois,, en profitant de la construction et la disposition des nombreux domaines de steely la ville, nous avons construit de nombreuses rampes et les barrières retirées, même si nous savons qu'il ya encore ce genre de problème dans les différentes parties de la ville, donc nous avons procédé à leur identification pour éliminer plus tard ", Il a expliqué le conseiller pour la planification et la participation citoyenne urbaine.