Albox une convocation d'urgence pour lever une plainte contre un plein escrocs présumés.

Le maire de Albox, Rogelio Mena (PSOE), a appelé samedi la tenue d'une extraordinaire et urgente avec la ferme intention d'adopter qui se par le souverain lui-même au nom de la Ville une plainte en justice contre les auteurs de crimes présumés de l'extorsion de fonds, menaces et la contrainte entre villageois.

L'initiative permettra à l'équipe de gouvernement pour les notes complètes que le conseil municipal “ne vont pas à consentir à une prétendue extorsion, menaces et la contrainte pour les commerçants et les restaurateurs, dont il a lu à travers une partie de la touchées”, comme dit dans une note.

“Cette société se présente comme la conduite et au plaignant dans les tribunaux des faits, qui ont appris” pour “montrent qu'il ne faut pas l'emporter sur la pression et de coercition dans notre ville, mais la liberté et le droit de vivre en paix et sans alarme sociale qui est de nos jours vivent dans notre ville”, Il a dit le maire.

Pour le gouvernement de Albox, la décision qui est la ville dénonçant les réponses à ces faits allégués “l'obligation de signaler qu'il a” à la connaissance “infractions” par tout citoyen mais “surtout et principalement dans sa capacité en tant que voisins avocat de la Société”.

Aussi, dans leurs arguments pour agir en justice au nom de albojenses, Il a souligné que “l'objectif principal est d'améliorer l'assistance aux victimes des crimes allégués et les informer des droits et des services disponibles”.

Avec cette action au niveau municipal, en vertu du principe énoncé dans le préambule de cette même “sans sécurité, il n'ya pas de liberté et de démocratie sans liberté”, a également été revendiquée à posséder cette société albojense “faciliter les plaintes et éviter toute violation des droits fondamentaux des citoyens la sécurité active” qui peut être exercé.

Du gouvernement local ont également souligné que le but ultime de cette action est “retrouver l'esprit hospitalier de la ville” et “l'éradication de nos attitudes pacifiques de la population empiètent coexistence, mutiler l'homme et devient victime d'un crime à la communauté”.

La ville a décidé de porter plainte contre les criminels qui opèrent dans la ville et ont peur appuyez sur les voisins. Certains d'entre eux appartiennent à un clan bien connu dans le comté. La mesure a été approuvée à l'unanimité. La plainte sera présentée cette semaine et, dans l'intervalle commandera quelques mesures de précaution.

Il va également demander le retrait de la ville locale et l'interdiction de résider dans la ville. Les délibérations du conseil sont d'accord avec le ministère de la Justice et sous-délégation du gouvernement.

Auteur: Rédaction